Update your browser to view this website correctly.

We recommend that you update your browser or download one of the following browsers: Download

Contact us:
Amygattas2
22/01/2018

đź’¬ Quand Amira Gattas se confie Ă  BEAUROW

"Mais c'est mon pays, la Colombie, qui m'a fait rêver de créer ma marque quand j'ai découvert le savoir-faire ancestral des orfèvres, transmis depuis des générations."

Comment est née la marque Amy Gattas ? Qu'est-ce qui vous a poussé à vous lancer dans cette aventure ?

AMIRA GATTAS : Quand j'ai fini ESMOD à Paris, je me suis spécialisée dans les accessoires et j'ai réalisé que ma vocation était la joaillerie. J'ai découvert un art qui est en constante transformation et qui est capable de se réinventer à travers l'histoire. J'ai donc consacré deux années à étudier l'art de la bijouterie à AFEDAP où j'ai appris la fabrication de bijoux. La France a contribué à accroître ma passion des bijoux et m'a donné des ailes pour commencer à étudier cet artisanat. J'ai passé des heures au Louvre à essayer de comprendre comment l'idée de bijoux était venue au monde. J'ai voyagé en Inde, au Maroc et au Pérou à la recherche de nouvelles techniques artisanales ancestrales. Mais c'est mon pays, la Colombie, qui m'a fait rêver de créer ma marque quand j'ai découvert le savoir-faire ancestral des orfèvres, transmis depuis des générations, qui travaillent un fil d'argent massif extrêmement fin avec lequel ils font des merveilles. J'ai tout de suite été captivée, néanmoins les designs avaient besoin d'une touche de modernité. C'est comme ça que nous avons fait équipe, et créé un partenariat dans lequel on a mis en valeur la tradition de fabrication de filigrane tout en lui donnant un nouveau visage plus moderne. En outre, j'aide la communauté à savoir qu'ils peuvent faire des choses incroyables et vivre de leur art.

Quelles sont vos inspirations ?

AMIRA GATTAS : Paris, où je vis. Et puis la Colombie et le Liban qui sont très présents en moi au niveau émotionnel. C'est le contraste entre ville et montagne, entre ordre et chaos. C'est l'orient et l'occident réunis qui me donnent une abondance d'idées. Paris m'aide à m'ouvrir l'esprit, je note mes observations dans un petit carnet, les lignes et tout ce qui m'inspire. Mais aussi la vie : certains bijoux sont inspirés par ma vie personnelle, dans des moments heureux comme dans des moments plus difficiles.

Parlez-nous de la fabrication des bijoux, oĂą et comment sont-ils faits ?

AMIRA GATTAS : Mes dessins sont faits en un geste, je trace des lignes géométriques qui deviennent une pièce homogène.
J'ai mon atelier en Colombie, je fais les dessins à Paris. La structure, la finition et le remplissage du fil comme une broderie sont faits en Colombie. Les pierres proviennent de la grotte de Muzo près de Bogota. En ce moment, je cherche d'autres types de pierre précieuse et semi-précieuse du Brésil et de Birmanie.

Avez-vous des petits secrets, des anecdotes Ă  nous confier ?

AMIRA GATTAS : Les boucles d'oreilles sont mon type de bijoux préféré, cependant je ne me suis jamais faite percer les oreilles.

Quelle est la chose que vous aimez le plus faire Ă  Paris ?

AMIRA GATTAS : Pour le petit déjeuner, mon endroit préféré est la brasserie Rejane à l'hôtel Nolinski. Avoir Stephan avec son sourire et son attention, c'est magnifique pour commencer la journée. 16 avenue de l'Opéra 75001 Paris.

Me ballader rue Mouffetard le dimanche matin.

La librairie Galignani. 224 rue Rivoli 75001 Paris.

Déjeuner au soleil dans le jardin du Palais Royal au Café Muscade. 36 rue de Montpensier, 75001 Paris.

En hiver, Ă  la Belle Epoque. 36 Rue des Petits Champs, 75002 Paris.

Terminer la journée avec une séance de sport intense dans une ambiance super dynamique, à Reebok CrossFit Louvre. 31 Avenue de l'Opéra, 75001 Paris.

Quelle est votre pièce préférée sur BEAUROW.COM, et pourquoi ?
Comment la porteriez-vous ?

AMIRA GATTAS : J'adore la robe en satin et top gaufré Maison Rabih Kayrouz, je la porterais avec des boucles d'oreilles Etnic de mon amie Isabelle Michel ainsi que la manchette double en laiton doré de Chloé.


Share the article